CampariLinkedinLe groupe Campari a annoncé samedi 20 juillet être entré en négociations exclusives avec Chevrillon et un groupe d’actionnaires minoritaires afin de leur racheter la société française Rhumantilles SAS, qui détient 96,5% de BBS (Bellonie & Bourdillon Successeurs), propriétaire des rhums martiniquais Trois Rivières, Maison La Mauny et Duquesne. Le périmètre des transactions comprend les marques, les propriétés foncières, les distilleries et les centres de visiteurs, ainsi qu’un stock de rhums vieillis de haute qualité. En 2018, la valeur des ventes nettes déclarée de Bellonnie & Bourdillon Successeurs s'élevait à 24,1 M€. Si la commercialisation des rhums Duquesne se concentre principalement sur le marché local, les marques Trois Rivières et Maison La Mauny sont stratégiques. Elles sont en effet très présentes en Métropole, où elles sont distribuées par William Grant & Sons France en GMS et par Dugas dans les réseaux CHR et cavistes. À noter d’ailleurs que Chevrillon est l’un des actionnaires de la société Dugas. Trois Rivières et Maison La Mauny ont aussi la capacité de se développer à l'international. Il faut dire que le rhum agricole martiniquais bénéficie d’une appellation d’origine contrôlée, l’unique AOC du monde du rhum. L’élaboration des rhums agricoles est donc encadrée par un cahier des charges très strict « qui constitue une barrière importante à l'entrée sur le marché pour les concurrents potentiels », selon Campari. Avec cette acquisition, Campari, qui possède déjà les rhums jamaïcains Appleton Estate, Wray & Nephew et Coruba, souhaite développer son portefeuille de rhums, une catégorie extrêmement dynamique qui bénéficie de la tendance cocktail. Quant à la France, il s’agit d’un marché stratégique pour le groupe italien qui semble d’ailleurs avoir un faible pour les marques hexagonales. En 2016, Campari a déjà mis la main sur la liqueur Grand Marnier pour un montant de 684 M€ et, en 2017, il a racheté le cognac Bisquit au groupe sud-africain Distell pour un montant de 52,5 M€.

La lettre V&S news prend ses congés d'été. Retour la semaine du 19 août.
D'ici là gardez un œil sur vos e-mails et sur la page LinkedIn de V&S news !

Quel avenir pour les vins de Provence ?

Les vins de Provence pourront bientôt fêter vingt années de belle santé économique. Cette filière qui se penche régulièrement sur les raisons de ce succès se penche aussi prudemment sur ce qui pourrait y mettre un terme. Comment pérenniser cette situation ? Comment conserver son leadership en vin rosé ?

bande395

Une version de cette enquête au format pdf est téléchargeable en rubrique V&S Documentation (gratuit pour les abonnés)

Chine : 2019, année erratique ?

Les importations de vin ont fortement chuté, tant en Chine qu’à Hong Kong. Les opérateurs considèrent cependant ce phénomène comme un ajustement et plaident pour des stratégies de long terme sur un marché qui demeure sain à leurs yeux.

bande393

Une version de cette enquête au format pdf est téléchargeable en rubrique V&S Documentation (gratuit pour les abonnés)

Group:1