Une437Les États-Unis envisagent la mise en place de taxes supplémentaires sur l’équivalent de 3,1 Md$ de produits européens – dont certains spiritueux – dans le cadre de leur guerre des taxes avec l’Union européenne concernant les subventions accordées à Airbus et Boeing. Parmi les spiritueux visés figurent du gin et de la vodka du Royaume-Uni, d’Allemagne, de France et d’Espagne, les whiskies européens, notamment les blended scotch whiskies – jusqu’à présent seuls les single malt étaient surtaxés – et l'irish whiskey, ainsi que des liqueurs et cordiaux. Le Bureau du représentant américain au commerce (USTR) a ouvert du 26 juin au 26 juillet une période de consultation auprès du public américain visant à déterminer, entre autres, s’il est favorable à ces taxes supplémentaires, ainsi qu’à une hausse allant jusqu’à 100% des taxes déjà en vigueur sur les V&S, taxés à 25% depuis octobre dernier.
Le Distilled Spirits Council of the US (Discus) a d'ores et déjà fait connaître son opposition : « Plus ces disputes restent sans solution, plus la menace de taxes supplémentaires sur notre secteur augmente », ajoutant que ces taxes supplémentaires « ne feraient que créer une escalade des tensions de part et d’autre de l’Atlantique, et menaceraient encore davantage les entreprises américaines et emplois dans le secteur du CHR, déjà sous pression en raison du coronavirus ». Le Discus appelle « l’administration et nos partenaires commerciaux de l’UE à désintensifier cette dispute commerciale en retirant simultanément les taxes américaines sur les boissons alcoolisées de l’UE et les taxes de l’UE sur le whisky américain ». 
Cet été, l’OMC pourrait autoriser les pays européens à répliquer avec leurs propres taxes, en raison des subventions américaines accordées à Boeing. L’UE a également prévu d’augmenter ses taxes sur le whisky américain de 25 à 50% au printemps 2021. Selon le Discus, la taxe de 25% déjà en place a entraîné une baisse de 33% des exportations de whisky américain vers l’UE en deux ans.

FAV d’automne : Auchan revoit l’intégralité de sa stratégie

Alors que ce rendez-vous séduit de moins en moins de clients d’une année sur l’autre, les équipes d’Auchan ont décidé de repartir d’une page blanche. Un pari osé.

bande436

Une version de cette enquête au format pdf est téléchargeable en rubrique V&S Documentation (gratuit pour les abonnés)

Intermarché tente de relancer sa FAV

Comment se remettre en selle après la chute de 16% de CA enregistrée en 2019 par sa foire aux vins d’automne après des années de progression, et ceci dans un contexte de marché où les incertitudes s’accumulent ?

bande434 Intermarché

Une version de cette enquête au format pdf est téléchargeable en rubrique V&S Documentation (gratuit pour les abonnés)

Group:1