newune416Pour la première fois, en 2019, les ventes de vin en GMS ne dépasseront pas le milliard de litres. Cette situation est liée à une baisse des ventes de 5,1%, soit plus de 53 Ml perdus durant l’année. En valeur, la baisse est légèrement moins importante (-3,1%) en raison d’une inflation des prix de 2,1% (le rayon ne connaissant pas de valorisation liée à l’offre). Dans ce contexte difficile, c’est le vin rouge qui connaît le plus gros ralentissement (-7,4% vol.), suivi du rosé qui, pour la première année, marque un net recul à -4,3%, et par le blanc en très légère baisse à -0,4%. 
Le BIB se replie de 2,7% en volume mais continue à gagner des parts de marché (+1 pt à 44% de PDM). Le pronostic de la moitié des ventes de vins réalisées en BIB se rapproche. En effet, si l’on cumule les volumes des formats bouteille en PET (-5,3%), brique (-8,7%) et cubitainer (-19%) en perte de vitesse et dont les ventes se transfèrent vers le BIB, la PDM de ce dernier pourrait atteindre les 50% à l’horizon 5 ans.
Moteur de la chute des ventes, les AOP enregistrent une baisse de 8,1% en volume. Les vins de Bordeaux et de Provence sont plus particulièrement touchés. Si les VSIG enregistrent une baisse de 4,3%, l’origine France regagne de la PDM sur ce segment. En effet, il y a 3 ans, au moment des tensions entre vignerons et enseignes sur le sujet des importations espagnoles, les VSIG français ne détenaient plus que 24% de PDM contre 27% en 2019, avec une augmentation de leurs ventes en volume (+7%). Enfin, les IGP sont dans une belle forme, réparties entre des IGP de cépages en progression de 0,6% et un recul de 1,5% pour les IGP standards.

Les Français et le vin au restaurant

L’avenir du vin pourrait bien se jouer en restauration. En montrant l’importance que les Français accordent à la place du vin au restaurant, les résultats du sondage OpinionWay pour Wine Paris prouvent en effet qu’ils sont une cible stratégique pour la filière viticole. Prêts à y consacrer des sommes importantes et avides de découvertes, les consommateurs hexagonaux sont également en attente de qualité et d’accompagnement.

bande416 chr

Une version de cette enquête au format pdf est téléchargeable en rubrique V&S Documentation (gratuit pour les abonnés)

Vente de vin en ligne : il n’y aura pas de place pour tout le monde !

La vente de vin sur Internet continue d’aiguiser l’appétit de nombreux professionnels de la filière, qu’ils soient vignerons, négociants, pure players du e-commerce ou issus de la distribution « physique ». Tous veulent leur part du gâteau mais y en aura-t-il pour tout le monde ? À en croire la dernière étude réalisée par le cabinet Dowel Stratégie pour le compte du CNIV et de FranceAgriMer, la consolidation du secteur est inéluctable. Elle devrait même s’accélérer.

bande416 vinenligne

Une version de cette enquête au format pdf est téléchargeable en rubrique V&S Documentation (gratuit pour les abonnés)

Group:1