UneLe 15 juin, les États-Unis et l'Union européenne ont décidé de se donner le temps de résoudre leur long différend sur les subventions aéronautiques, tout en annulant les tarifs qui y étaient liés. La trêve mise en place en mars dernier pour une durée de 4 mois allait arriver à échéance, engendrant une insécurité pour les entreprises de plusieurs secteurs, dont celui des vins et spiritueux. La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a déclaré que cette décision « ouvre réellement un nouveau chapitre dans nos relations, car nous passons du contentieux à la coopération en matière d'aéronefs – après 17 ans de désaccords ». Cette annonce a été accueillie avec soulagement, notamment en France où la surtaxe de 25% imposée en octobre 2019 par les États-Unis a coûté 500 M€ à la filière vin en 2020. La taxe avait été ensuite étendue au cognac et à l’armagnac par Donald Trump en janvier 2021.

L’avenir de la CHD selon France Boissons

Régionalisation, premiumisation de l’offre, digitalisation des outils… les chantiers ne manquent pas pour répondre aux nouveaux usages nés de la crise sanitaire alors que le circuit sort de plus de 7 mois de mise en sommeil.

bande479

Une version de cette enquête au format pdf est téléchargeable en rubrique V&S Publications (gratuit pour les abonnés)

Chine : les logisticiens à l’assaut de Hainan

L’île chinoise de Hainan, capitale mondiale du duty free, attire les opérateurs du monde entier. La logistique doit suivre…

Bande478 Hainan

Une version de cette enquête au format pdf est téléchargeable en rubrique V&S Publications (gratuit pour les abonnés)

Group:1