Une551 1L’État annonce ce 6 février la mise en place cet été d’une campagne de distillation pour aider la filière vitivinicole en proie à des difficultés aussi bien structurelles que conjoncturelles. « 40 M€ de crédits nationaux, complétés de 40 M€ de l’enveloppe de financements européens dédiée au secteur vitivinicole, seront engagés », indique le ministère de l’Agriculture, qui ajoute qu’« une seconde campagne de distillation pourra être organisée à partir d’octobre selon la même répartition entre crédits nationaux et européens pour atteindre un maximum de 160 M€ en 2023 ». Par ailleurs, l’État annonce la prolongation jusqu'à fin 2023 du rééchelonnement des prêts garantis par l’État (PGE). Une « task force » ministérielle, sous l’égide du ministère de l’Agriculture, sera également mise en place « pour accompagner les agriculteurs et les orienter vers les solutions les plus adaptées à leur situation ».
Face au changement climatique et à l’évolution des demandes des marchés domestique et export, l’État s’engage à « accompagner la filière dans l’élaboration de son plan stratégique d’avenir ». Concernant les situations de crise propres à certains bassins viticoles, le Bordelais en particulier, « des pistes sont à l’étude autour de la mobilisation des outils du Feader sur la diversification agricole, du renouvellement de générations et de l’arrachage sanitaire dans le cadre d’un programme interprofessionnel d’enrayement de la flavescence dorée ». Enfin, pour faire suite au système d’assurance récolte entré en vigueur début 2023, « deux nouveaux guichets d’aide aux investissements de protection face aux aléas climatiques, dotés de 20 M€ chacun – dont un réservé aux assurés –, soit un total de 40 M€ pour mieux protéger l’ensemble des exploitations, ouvriront dans les prochains jours ». Il n'est en revanche pas fait mention d’aide au stockage privé qui faisait aussi partie des attentes de la filière viticole.

Le marché du champagne en 2022 et en 2023 vu par les marques

Sept grands opérateurs champenois ont accepté de présenter leur bilan 2022 avec son lot de bonnes et mauvaises surprises, et de jouer le jeu de la prospective pour l’année 2023. Une diversité de circuits de distribution et de positionnements pour une photographie plutôt exhaustive du marché. Découvrez, par ordre alphabétique, les témoignages des dirigeants de Barons de Rothschild, Chassenay d’Arce, Jacquard & Montaudon, Lanson, Mailly Grand Cru, Piper-Heidsieck et Telmont.

bande550

Une version de cette enquête au format pdf est téléchargeable en rubrique V&S Publications (gratuit pour les abonnés)

Impact commercial du transport vélique pour les consommateurs américains

Du côté américain, l’importation de vins et spiritueux en bateau à voile n’en est qu’à ses débuts, mais on sent le vent se lever pour des transports de ce type.

bande548 3

Une version de cette enquête au format pdf est téléchargeable en rubrique V&S Publications (gratuit pour les abonnés)

Group:1