Une439Selon les derniers chiffres de l’Agence Bio, la consommation française de produits bio a encore progressé en 2019 : +13,3% à 11,3 Md€, soit 6,1% des dépenses alimentaires des ménages. Les boissons alcoolisées génèrent 9% de ce montant, soit 1 043 M€ : les ventes de bières bio sont en forte progression (+24% à 56 M€), celles de vins bio et autres boissons alcoolisées en développement plus modéré (+5% à 979 M€). Globalement, la progression des produits bio est tirée par la grande distribution dont les ventes ont progressé de 18% et qui s’arroge 54,9% de parts de marché, devant les magasins spécialisés bio (+7,3% pour 28,3% de PDM). Pour les vins et autres boissons alcoolisées, la part de la GMS n’est toutefois que de 24% (217 M€). Elle est devancée par la vente directe (45% à 448 M€), mais se positionne devant les magasins bio (11% à 103 M€) et les « artisans, commerces » (21% à 212 M€), catégorie qui inclue les cavistes. En termes de production, le nombre d’exploitations viticoles productrices de vin bio a bondi de 20% en 2019 vs 2018, à 8 039 exploitations, pour un vignoble certifié bio en progression de 8%, à 68 506 ha, et surtout un vignoble en conversion qui explose : +59% à 43 551 ha. Au vu des catalogues de foires aux vins de la GMS et des revendeurs spécialisés, ce surcroît de production à venir pourrait trouver des débouchés malgré la baisse des exportations de vins bio qui ont subi, comme les vins conventionnels, les taxes américaines et un repli des importations de la part de nombreux pays.

Avant de prendre ses congés d’été, V&S news  vous offre 33% de contenu en plus.
Reprise semaine du 21 août.

Vins de Provence : bilan de la crise et enseignements

La crise sanitaire s’est abattue avec la brutalité des intempéries. Comme elles, cette période laisse des traces profondes et modifie les comportements. Habitués depuis quelques années à gérer une situation favorable, les vins de Provence ont été surpris comme tout le monde par la violence de la tempête. Ils en estiment aujourd’hui les dégâts économiques, imaginent ses conséquences afin d’en tirer les meilleurs enseignements à long terme.

bande439

Une version de cette enquête au format pdf est téléchargeable en rubrique V&S Documentation (gratuit pour les abonnés)

Le vin en Keykeg séduit le CHR

Dans un marché des boissons servies à la tireuse en plein essor, en particulier les bières craft, le vin en Keykeg, contenant hermétique et ergonomique, a de quoi séduire les restaurateurs.

bande438

Une version de cette enquête au format pdf est téléchargeable en rubrique V&S Documentation (gratuit pour les abonnés)

Group:1