une356Selon un communiqué de la FEVS, les exportations de V&S français ont globalement continué de progresser au cours du 1er semestre 2018, à 6,2 Md€, en hausse de près de 4% pour des volumes stables (+1%). Par famille, on constate que les exportations de spiritueux ont plus augmenté en volume (+4% à 25 M de caisses) qu'en valeur (+1% à près de 2 Md€), toujours portées par le cognac (+9% en volume), les liqueurs (+4%) et la vodka (+3%). À l'inverse, les exportations de vin subissent les premiers effets de la faible récolte 2017 avec une régression en volume (-1,5% à 68,5 M de caisses) et un renchérissement (+5% en valeur à 4,2 Mds€). Cette croissance en valeur bénéficie à la quasi-totalité des régions et produits vitivinicoles avec quelques succès remarquables. En vins tranquilles, citons la performance des vins de Bourgogne (+4% en volume et +7% en valeur) et de Provence (+13% et +19%). Notons également le succès des vins mousseux (+4% en volume et +2% en valeur).
Les États-Unis restent le principal moteur de la croissance des exportations de vins et spiritueux français avec des progressions de 2,5% en volume et de 8,5% en valeur. En valeur, l'Asie progresse au même rythme (+2%), grâce notamment au dynamisme de l’ASEAN (+11,5%). La zone Chine-Hong Kong-Singapour progressant pour sa part de 2,5%. Enfin, l’Union européenne confirme son rebond en valeur (+5%) pour des volumes en léger repli (-1%). Le Royaume-Uni reste bien orienté (+3,5% en valeur) en dépit des incertitudes du Brexit.

La fin des « super-promos », un sujet « super-sensible » pour les V&S

Une bouteille de champagne au prix plancher de 5,99 € dans les supermarchés Casino, 40% de remise pour l’achat d’un litre de Pastis Duval ou deux litres de scotch Sir Edward’s chez Carrefour Market… À compter de 2019, les enseignes de la grande distribution vont devoir lever le pied sur les « prix sacrifiés » et en finir avec les remises du type « une bouteille offerte pour une bouteille achetée ».

bande370

Une version de cette enquête au format pdf est téléchargeable en rubrique V&S Documentation (gratuit pour les abonnés)

Carrefour et le CIVB testent un nouveau concept de rayon vins à Carrefour Mérignac

Rien de révolutionnaire dans les allées du rayon vins de l’hypermarché Carrefour de Mérignac, réaménagé depuis un mois. Le concept élaboré par l’enseigne, le CIVB et la société One Buy One est pourtant nouveau. Il augure des nouvelles pistes explorées par la grande distribution pour relancer les ventes, dans un contexte où la baisse de la consommation est chronique avec -12 l par habitant en 10 ans. « 15% des consommateurs se disent connaisseurs, mais, de fait, moins d’un tiers d’entre eux l'est réellement. Les autres décrochent dès qu’on leur pose trois questions précises sur le vin et son environnement », insiste Luc Joubert fondateur de la société One Buy One.
bande369

Une version de cette enquête au format pdf est téléchargeable en rubrique V&S Documentation (gratuit pour les abonnés)

Group:1