logo raphael michelSelon nos sources, l’enquête relative à d’éventuelles fraudes et escroqueries de la part de la société Raphaël Michel porterait sur un volume de 450 000 hl vendus ces trois dernières années dont 300 000 hl sous des AOP de la vallée du Rhône. Un chiffre à rapporter aux 3 Mhl d'AOP produits annuellement dans la région. Au service statistique d’Inter Rhône, les transactions enregistrées par la société de Guillaume Ryckwaert ces deux dernières années se limitent à 120 000 hl de vin. Or, sur la période triennale incriminée, elle aurait écoulé, rien qu’en châteauneuf-du-pape, 58 000 hl, appellation qui pourtant ne produit que 100 800 hl par an. Sur les près de 20 000 hl de châteauneuf-du-pape commercialisés par an par Raphaël Michel, seuls 4 à 5% en serait effectivement. D’autres appellations auraient, elles, été usurpées à 100%.
Dans la semaine, l’Union des maisons de la vallée du Rhône (UMVR) a sollicité ses adhérents pour savoir si elle se constituait partie civile comme l’a fait le Syndicat des vignerons des côtes-du-rhône la semaine dernière (relire V&S news n° 306). Ceci pour avoir accès au dossier et porter plainte pour « atteinte à l’image de négociant de la vallée du Rhône ». D’autres structures pourraient suivre le mouvement.

Des dirigeants face à leurs responsabilités
Les fournisseurs de la maison Raphaël Michel, les vendanges approchant, vont avoir un besoin de plus en plus pressant d’un opérateur assurant la centralisation et la massification de l’offre de vrac. Or, selon certains entrepreneurs de la zone d'activité de Piolenc, voisins du principal site de stockage et d’enlèvement de Raphaël Michel, l’activité de la société tourne aujourd’hui au ralenti et n’assure plus cette fonction. Par ailleurs, la disparition des volumes de fausses AOP pose la question de savoir si le vignoble peut fournir en vraies AOP les contrats en cours dans les mêmes volumes et aux mêmes prix. Une rétention de l’offre ou une envolée des cours serait suicidaire pour tous les opérateurs de la région à moyen terme. Carrefour a d’ores et déjà supprimé de ses rayons les AOP de la vallée du Rhône que lui fournissait Raphaël Michel (relire V&S news n° 306). L’interprofession, seul lien officiel de concertation entre la production et le négoce, se doit de lancer une initiative et pourquoi pas inventer pour l’occasion un modèle de pilotage économique, à la fois collaboratif, moderne et efficace, dont pourraient s’inspirer les autres régions. Quittant son rôle objectif de journaliste, V&S news souhaite que la région arrive à dépasser les logiques de clan et de chapelle pour sortir de cette crise majeure par le haut.

Doudon n’a évidemment pas racheté Raphaël Michel
L’affaire révélée par V&S news suscite des fausses nouvelles sur les réseaux sociaux. La dernière en date annonçait sur Facebook le rachat de Raphaël Michel par la société Doudon, un négociant de Perpignan près de 20 fois plus petit ! Les correspondants régionaux de V&S news ont obtenu la confirmation qu’il n’en était rien.

V&S news prend à partir de cette semaine ses congés d’été mais restera en veille sur ce sujet et d’autres actualités brûlantes sur sa page LinkedIn.

Cavisteauthentique.com tente le pari du e-commerce de proximité

Créée à l’été 2014 par Elyes Bouteldja et Stéphane Da Mota, lancée officiellement en février 2015, la marketplace Cavisteauthentique.com se sent aujourd’hui à l’étroit et souhaite changer de dimensions.
nbande306


Une version de cette enquête au format pdf est téléchargeable en rubrique V&S Documentation (gratuit pour les abonnés)

Lagardère Travel Retail poursuit son expansion

L’opérateur français de duty free, Lagardère Travel Retail, a récemment remporté de nouvelles concessions majeures : Abu Dhabi, Genève et Hong Kong. Tour d’horizon de sa stratégie avec Ambroise Fondeur, directeur général métiers de l’entreprise.
nabde306 2

Une version de cette enquête au format pdf est téléchargeable en rubrique V&S Documentation (gratuit pour les abonnés)

Group:1